Dimanche 13 juin 2010 7 13 /06 /Juin /2010 18:36

oeuvre d'art

Quand Isa m'a parlé de ce livre d'Eric-Emmanuel Schmitt, elle m’a avoué ne pas l’avoir aimé. Cela ne m’a pas empêché de lui emprunter. Bien m’en a pris. Je me suis régalée.

Une réflexion sur l’art mais aussi sur notre monde mercantile. Quelle est la valeur de l’art, et en a-t-il une ? Sa valeur ne dépend il pas de celui qui regarde l’œuvre ? Et qu’est ce qu’une œuvre exactement ?  

Mais aussi, qui suis-je ? Qu’est ce qui fait que je suis un homme ? Qu’est ce que les apparences ? Un corps vivant peut il devenir un matériaux ?

Bon, je m’arrête là car je pourrais continuer des pages et des pages.

Pour une fois, je ne suis pas d’accord avec mon amie, moi, j’ai adoré ce petit bouquin (comme tous les EES je dois avouer, sauf Oscar et la dame rose que je refuse catégoriquement de lire) du coup je viens de m’en commander 6 sur internet !

 

La quatrième de couverture ne lui rend pas justice :

 

« Lorsque j’étais une œuvre d’art est un livre sans équivalent dans l’histoire de la littérature, même si c’est un roman contemporain sur le contemporain. Il raconte le calvaire d’un homme qui devient son propre corps, un corps refaçonné en œuvre d’art au mépris de tout respect pour son humanité. Malléable, transformable, il n’est plus qu’un corps sans âme entre les mains d’un esprit diabolique dont le génie tient avant tout à son manque de scrupule »

 

Corps sans âme ? Et bien non, justement, et c’est bien ça le problème ! Le récit est écrit à la première personne du singulier, ce qui lui donne la tonalité de l’autobiographie d’un homme devenu un objet qui jette sur notre monde un regard acide mais sans amertume ni jugement.

Un pamphlet comme je les aime 

 

 

Ps perso : En ce soir de 13 juin, parce que le passage est inéluctable, j’ai une pensée pour Marie et François, courage…

 

Par vhs - Publié dans : roman philosophique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

A découvrir !

Visitez le site www.virginielauby.com

Cliquez sur les images pour en découvrir les premières pages... 

hantise

  lemouroir[1]

Edité chez Ex-Aequo , en format numérique aussi !


1ere-couverture-Nannig-copie-1.jpg

Réédité chez Chloé des Lys

 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés